Ceux qui me connaissent savent à quel point la liberté est ma valeur #1 et de loin. J’ai longtemps cru que la liberté c’était d’aller n’importe où, n’importe quand.  En réalité, c’est tellement plus que cela. Dorénavant, la liberté est pour moi devenue intérieure, c’est un mindset qui défini mes actions, mes pensées et mes paroles. J’ai toujours eu cet esprit wild en moi et je pensais avoir le free aussi … wrong! Sans s’en rendre compte, on s’impose nos propres limites, nos propres barrières, des masques  et des cordes autour de soi qui nous empêchent de se déployer sous notre vrai jour. Nous sommes responsables de la prison dans laquelle on s’enferme jour après jour. Pour s’en libérer, ça demande une grande force intérieure, des chutes, des remontées, des défis de plus en plus grands, penser que c’est réglé, puis hop tomber encore plus creux, mais lorsque le tout se stabilise, ça vibre, c’est vrai, c’est léger, tu le SAIS!

couple libre namazé

Cette ascension vers la liberté réelle a commencé de mon côté par l’aspect relationnel de la chose. Lorsque mon enseignante de yoga a mentionné ces divines paroles : «Aimer c’est être libre et rendre libre.» Oboboy que ça a résonné en moi! Je me suis rendue compte à quel point j’étais choyée d’être en couple avec un être qui me permet d’être vraie, authentique, belle à ma façon, qui me donne de l’espace autant que je lui en donne, avec qui la vie est simple, sans jugement, sans compte à rendre, la vraie liberté!

Merci à toi.

IMG_3683

Puis, il y a eu les relations amicales. Celles-là ont été un peu plus difficiles pour moi et le sont encore à certains moments. T’sais les amitiés du secondaire que tu penses garder toute ta vie parce qu’elles ont vécues tes premières fois, tes pleurs, tes joies, ton cheminement. Ou bien les amitiés qui entrent en torrent dans ta vie, qui t’éveillent, te bousculent de joie, de découvertes, pour finalement s’éteindre aussi vite qu’elles se sont allumées. Chacun de notre côté on chemine. Parfois, ces chemins ne mènent pas à la même destination. Accepter que ce soit parfait comme ça est parfois difficile à avaler.

Pourquoi? Parce que inconsciemment, on a littéralement mis des cordes énergétiques d’attachement entre nous et c’est ce qui fane cette liberté plutôt que de la faire fleurir. Ce que j’ai trouvé difficile là-dedans , c’est de laisser-aller; de couper cette corde. Aussitôt que je suis devenue en paix avec ça, d’autres personnes sont entrées dans ma vie. T’sais des amis qu’on «dirait» que je connais depuis toujours. Des personnes avec qui je connecte vraiment, avec qui c’est facile, avec qui les mots sont parfois inutiles. Des êtres qui se supportent, rient, partagent et pleurent ensemble: la vraie amitié, sans bla bla superflus.

Merci à vous, vraiment.

Finalement, sur le plan familial, j’ai aussi eu à retrouver cette liberté. Chez nous, on est tissé serré en titi, alors des rencontres, partys, téléphones en veux-tu en v’la! Parfois, il faut s’aimer assez pour se prioriser plutôt que de choisir le party qu’on n’a pas vraiment envie d’aller ou d’oser dire qu’on n’est pas disponible pour un long coup de fil. Au début, ça chamboule un peu les gens, puis ils finissent par comprendre notre nouvelle réalité et tout d’un coup, on les surprend à eux aussi se choisir de plus en plus souvent. L’amour reste le même, c’est juste que lorsque je suis présente, je suis LÀ à 100%.

Se libérer, c’est aussi comprendre que nous ne sommes pas responsable de la réalité des membres de notre famille. Ils ont eux aussi le choix d’être où ils en sont présentement et on aussi le choix de s’en sortir. Ce qui reste de ta famille après être sortie du jupon, même à 27 ans, c’est des sourires, des échanges riches, du partage et beaucoup d’accueil.

Merci papa, maman et Zé pour votre ouverture.

IMG_3494

Le reste du travail vers la liberté fut intérieur. J’ai appris à m’aimer vraiment comme je suis, sans chercher à plaire, à me changer ou à me cacher. Juste ça, c’est un gros poids de moins non seulement pour moi, mais ça a aussi changé mon regard sur les autres. Je trouve que les gens sont beaux, vraiment beaux dans leur unicité et dans leurs parfaites imperfections. Maintenant, je me fous (de plus en plus) du jugement des autres, de ce qu’ils vont penser, ce qu’ils diront. J’agis. Ma définition de la liberté à été convertie d’une vision plutôt idéaliste et échappatoire, vers une vision d’une image d’un pilier à la fois fort et souple qui me permet de rayonner, de vivre le potentiel qui m’habite et d’aimer sans limites.

En rafale, la liberté est devenue pour moi :

  • Se réveiller le matin avec le feeling de renaître.
  • Accepter mon unicité, ma couleur, qui je suis, sans comparaison.
  • Pendre des décisions qui BOUM te surprennent toi-même.
  • Vivre dans l’instant, pas pour hier et encore moins pour demain.
  • Patiner, danser et surfer.
  • Les fous rires avec les gens que j’aime profondément.
  • Être en accord avec soi-même, avec ce qui nous fait vibrer, shiner, pétiller
  • Méditer le matin, pour la sensation incroyable.
  • Rien faire.
  • Me libérer de l’emprise du mental et des pensées vides.
  • Dire je t’aime et accepter de me le faire dire.
  • Marcher en nature en pleine conscience.
  • Assumer ma féminité.
  • Rentrer au travail avec le grand sourire.
  • Se rendre compte de l’impermanence des choses; on ne sait jamais ce qui arrive demain alors autant se libéré de la lourdeur qui nous habite et VIVRE À FOND
  • Respirer profondément le grand air
  • Dépendre de soi uniquement pour être heureux
  • La communauté, les partages, le retour aux sources
  • Parler, bouger, penser, agir, avec le cerveau du cœur
  • Aimer
IMG_3439

Ensemble redevenons des êtres libres.

Libres d’agir ou de réagir.

Libres de sourire ou de pleurer.

Laissons nos ailes se déployer, devenons léger.

Psst! Ce dimanche 23 avril, on annonce la retraite estivale Namazé! Oui, oui! Les places sont limitées, et je vous le jure, ce week end sera grandiose. Soyez à l’affût!

Amour,

– Marylie

Partagez l’article avec vos amisShare on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest

Nous recommandons

Consulter tous les articles

J’ai toujours bien aimé la pizza, jusqu’à ce que Monsieur gluten décide que si je le mangeais, j’hériterais d’un bon coup de couteau dans le ventre. Alors qu’est-ce qu’on fait? On cherche des alternatives; des croûtes congelées déjà faites (allô les produits ajoutés et un goût digne d’une boîte de carton), les pizza sans gluten […]

Lire l’article

L’équipe de Namazé vous invite à sa retraite estivale en pleine nature pour sortir de votre zone de confort. Que pensez-vous d’un week end en gang, pieds nus dans la forêt à autant rires aux éclats que se connecter profondément à Soi. Voilà en quelques mots ce qui vous attend! Yoga avec Marylie & Andréanne Méditation […]

Lire l’article